Le Maire

 

 

Département de l'Aisne

Arrondissement de Laon

Canton de Coucy-le-Château

 

Barisis-Aux-Bois le 24 août 2009

 

Retour Actualité

                                                                                                     ChersConcitoyens,

 

 

           

Comme vous le savez, je cherche avec le soutien de toute l'équipe municipale, à améliorer le cadre de vie quotidien de notre village.

Le problème récurrent de la propreté et de l'entretien fait l'objet de réflexions régulières de certains habitants.

D'aucuns se demandent ce que font nos employés communaux. Quoi que vous puissiez en penser, ils travaillent.

Je rappelle, pour l'avoir déjà écrit, que là où ils sont, vous ne les voyez peut-être pas. Il n'est pas inutile de préciser que si physiquement, nous avons quatre personnes, deux sont embauchées en contrat aidé et travaillent à temps partiel. L'effectif en équivalent temps plein tombe à 3,3

L'entretien des espaces verts représente par ailleurs une charge très importante. Quand tout est fini d'un côté, il faut recommencer de l'autre. Barisis aux Bois compte 6 km de voies en accotements et talus sans compter le stade et le cimetière.

La nature a ses droits. Bonnes et mauvaises herbes poussent, il faut s'en réjouir, mais les employés ne peuvent être partout.

A l'instar de mon collègue d'Amigny Rouy et de biens d'autres, je me demande où est le temps où les villageois se faisaient un honneur de passer la tondeuse, de désherber devant leur domicile, spontanément, sans rien demander à personne et surtout sans attendre qu'on leur demande, en y mettant même quelques fleurs.

Notre Société moderne attend tout de la collectivité. N'oublions pas que c'est l'habitant qui fait la collectivité en y participant financièrement. Plus on demande à la collectivité, plus cela coûte cher.

Ainsi, notre village rural n'a pas les moyens des grosses agglomérations. Je ne souhaite pas augmenter les dépenses ni la pression fiscale déjà trop importante.

 Un peu de bonne volonté pour entretenir les espaces que vous jugerez utiles, tels que les abords de vos propriétés améliorerait votre cadre de vie et votre bonne humeur.

Il va sans dire que les abords des propriétés des personnes âgées seules continueront à être entretenus par la Commune.

 Je n'oublie pas ceux qui entretiennent régulièrement leurs trottoirs et caniveaux. Ils sont nombreux. Malheureusement, nous voyons ce qui va ne va pas, jamais ce qui va.

 Le respect d'autrui est aussi une valeur oubliée par notre société moderne et égoïste.

Pour ces raisons, et pour ceux de nos concitoyens qui contribuent à l'embellissement du village, j'ai décidé de prendre deux arrêtés, comme la loi m'y autorise, concernant les mesures de propreté et les feux de jardin.

Au-delà de l'aspect coercitif que vous ressentirez à la lecture de ces textes rédigés de manière règlementaire, je souhaite avant tout faire prendre conscience que sans la démarche et la volonté individuelle, la collectivité n'est rien et n'évolue pas.

 

                                                                                                                                                                 François BOBO