Le billet du Maire

2011 a marqué la mi-mandat et il nous reste beaucoup à faire. La volonté est intacte, ce sont les moyens et les subventions qui nous manquent.

2012 commence par de nombreuses incertitudes.

 

Incertitudes face à la réforme territoriale dont j'ignore encore ce qu'elle engendrera dans les années à venir.

Le paysage de la Communauté de Communes risque de changer avec l'arrivée des communes isolées du canton à l'exception de Pierremande qui rejoindrait Chauny-Tergnier.  Quelles en seront les conséquences ?

 

Incertitudes face à la situation des collectivités territoriales. Les études réalisées ça et là sont inquiétantes. Les recettes stagnent, les régions et les département font face à une situation critiques et vont devoir réduire leurs subventions.

Cependant, les besoins des populations n'ont jamais été aussi forts. Pourrons-nous, malgré notre bonne gestion, faire face à cette crise sans précédent ?

 

Incertitudes face à la situation économique et sociale de notre pays. Chacun d'entre nous affronte quotidiennement des situations très difficiles dans son entourage. Il est vain de croire que nous pourrions rester à l'écart de ce qui se passe ailleurs.

 

Incertitudes quant à l'urgence écologique. Les constats existent. Qu'ils soient acceptés ou non, les évènements climatiques nous rappellent que le changement est là. Chacun campe sur ses convictions et probablement sur ses intérêts. Il n'empêche, la nature attire notre attention et peu sont ceux qui l'écoutent.

 

Ne croyez pas que ces sombres perspectives me paralysent. Ma responsabilité et celle de tous les élus est de se tourner vers l'avenir et celui du village. Nous devons, ensemble, trouver des réponses qui nous permettent de répondre aux défis qui nous attendent.

 

Je ne désespère pas de faire aboutir les projets en cours. Les travaux concernant les trottoirs de 4  de nos rues ont débuté. Nous aurions souhaité en faire bien plus mais le coût financier freine malheureusement nos ardeurs.

J'espère que l'enfouissement des lignes aériennes du centre village sera inscrit cette année au budget de l'USEDA, ce qui permettrait de rénover ensuite la rue du Marais, la place de la Mairie et le carrefour. Nous envisageons la création d'un trottoir rue Eugène Boucher. Nous devons aussi programmer la rénovation de deux de nos logements communaux.

 

Ces travaux ne sont pas réalisables sans subventions. Nous allons présenter nos dossiers au titre du prochain programme triennal 2012/2014. Sachez qu'entre la demande, l'accord et la réalisation, le délai est de trois ans.

 

Je suis par nature optimiste mais il serait surprenant que ces projets aboutissent tous ensemble. Je saurai être patient et persévérant.

 

Un dossier reste toujours au point mort : l'assainissement. Les délais s'allongent et si cela continue, les travaux débuterons en 2020 voire au-delà. Cette échéance m'est insupportable. Une réunion avec les représentants de Noréade doit avoir lieu dans les prochaines semaines. Nous devons trouver la solution la plus rapide et la moins onéreuse pour respecter les obligations que la loi nous impose.

 

Mes souhaits de bonne année, de bonne santé, de réussite dans les projets vont à chacun de vous et à vos familles.

 

François BOBO

janvier 2012

 

Les autres billets