Le billet du Maire

Voilà encore une rentrée remplie d'incertitudes.

L'économie mondiale campe dans son idéal financier pendant que les peuples souffrent.

 

Notre village n'est pas épargné et subit comme les autres les conséquences d'une politique d'austérité qui retarde les projets et revoit à la baisse les subventions.

Gardons-nous de croire aux changements annoncés par le nouveau gouvernement. Coincé entre l'Europe et le pouvoir des multinationales uniquement tournées vers leurs actionnaires sa marge de manoeuvre est très faible. Nous allons devoir serrer notre ceinture.

 

Notre projet d'enfouissement des lignes aériennes et de rénovation du centre village reste en suspens. Espérons que ce ne soit pas l'arlésienne. Je n'ose espérer un début des travaux en 2013.

 

Nos demandes de subventions pour ce dossier ainsi que les travaux d'isolation du logement communal de la rue du Marais ont été acceptés par le Conseil Général. Malheureusement les règles ont changé et le coût à la charge de la commune sera plus important que prévu.

 

Je ne reviens pas ici sur l'avenir de notre école et les conséquences de la décision du Val de l'Ailette que j'ai largement commenté par ailleurs. Quelle déception pour les membres du Comité de Réflexion qui n'ont pas ménagé leur peine pour le bien de nos enfants.

 

Il n'est pas question d'abandonner mais sans votre soutien et particulièrement celui des parents, nous ne pourrons rien. Les problèmes ont toujours des solutions, je ne désespère toujours pas mais la marge de manoeuvre reste difficile, il faudra être patient.

 

Durant les vacances, certains de vos élus ont retroussé leurs manches pour réaliser quelques travaux. Ils nous ont ainsi évité de recourir à des entreprises et permis de faire des économies substantielles. Remercions comme il se doit Messieurs Flamant, Pernaut, Gomes, Boitelle et Gosseau.

 

Bon courage à vous tous.

 

François BOBO

septembre 2012

 

Les autres billets