Le billet du Maire

 

Traditionnellement en début d'année nous espérons réaliser les projets que nous n'avons pas eu les moyens de mettre en chantier dans les mois précédents et restés dans le domaine des bonnes intentions.

 

Inutile donc de se bercer d'illusions, les prochains mois vont être difficiles pour chacun. La gestion de la  commune  n'en sera pas facilitée.

 

 

Le budget de fonctionnement devrait se maintenir au niveau de l'an passé, par contre il nous faudra faire une pause en ce qui concerne les investissements afin de conserver un bon niveau de trésorerie.

 

Nous  terminerons les chantiers commencés à la maternelle et au cimetière. Nous souhaitons maintenir la remise en état des trottoirs les plus abîmés rue du Moutier et rue du Marais notamment et nous essaierons comme promis de remplacer et/ou nettoyer les grilles de protection des vitraux de l'église si nous parvenons à en minimiser le coût. Toute suggestion et bonne volonté seront les bienvenues.

 

La création du SPANC (Service Public d'Assainissement non collectif) conformément à la loi va remettre à l'ordre du jour les problèmes liés au retard de la mise en chantier de l'assainissement collectif. Noréade (ex SIDEN-SIAN) nous a d'ores et déjà confirmé qu'il nous faudra attendre 20 ans voire plus. Le manque de moyens mis à la disposition de l'Agence de l'eau pour nous subventionner en est la raison principale. Reportez-vous pour plus de détails à la rubrique qui y est consacrée.

 

Quant aux réformes en cours, j'en ai déjà esquissé les contours mais il est encore trop tôt pour en mesurer précisément les conséquences.

 

Grâce à la mobilisation des associations d'élus tout au long de l'année, des avancées significatives ont été obtenues par rapport au projet initial de réforme de la taxe professionnelle. Les pertes de cotisations versées aux communes seront moins importantes que prévues. Il reste au Gouvernement à réaliser des simulations chiffrées présentant l'impact de la réforme pour chaque catégorie de collectivité.

 

Le projet de réforme des collectivités territoriales a été déposé au Sénat le 21 octobre 2009. Le texte de la commission des lois déposé le 16 décembre 2009 et les amendements déposés sur ce texte seront discutés en séances publiques à partir du 19 janvier 2010. Attendons les modifications apportées par nos parlementaires mais la tendance demeure au pessimisme.

 

Les pertes de compétence des Communes et des Départements restent à l'ordre du jour au profit des Régions et des Communautés de communes qui pratiquement serons dirigés par les grandes villes beaucoup mieux représentées du fait de la règle de proportionnalité au nombre d'habitants.

 

Cela étant, nous saurons faire entendre notre voix et défendre les intérêts de notre village tout en maintenant intact le plus longtemps possible notre petit pot de terre face aux pots de fer auxquels nous serons confrontés.

 

Ces nuages qui s'amoncellent au-dessus de l'avenir de notre ruralité ne remettent pas en cause notre volonté d'action. Plus que jamais dans ce contexte très difficile, nous devons y croire et former des vœux.

 

Je vous souhaite une très heureuse année.

 

François BOBO