Le billet du Maire

 

Si la curiosité vous a poussé à consulter le compte-rendu du dernier Conseil Municipal, vous avez constaté que nos résultats financiers étaient très acceptables.

 

La gestion rigoureuse que nous avons suivie, nous permet de poursuivre les objectifs que nous nous étions fixés en matière d'investissements sans délaisser pour autant l'entretien courant.

 

 

Au titre du budget 2010, nous terminerons les travaux de la maternelle et du cimetière ainsi que la rénovation des grilles de protection des vitraux de l'église.

 

Comme prévu également, nous lancerons l'étude paysagée nécessaire pour obtenir un maximum de subventions. Cette étude, qui nous est imposée, a pour but d'élaborer un projet global d'embellissement de notre village.

 

Il s'articulera autour de l'enfouissement des lignes aériennes, du changement de candélabres de l'éclairage public, de la rénovation des trottoirs. Nous espérons pouvoir aussi donner un attrait nouveau aux entrées du village. Il s'agit là d'un projet à  long terme qui devrait être réalisé en plusieurs tranches à parir de 2012 si les subventions annoncées sont maintenues.

 

Dans l'attente de ces travaux, nous allons essayer de réparer provisoirement les trottoirs de quelques rues qui en ont singulièrement besoin.  Sans votre aide et votre compréhension, nous ne pouvons rien.

 

En effet, certains riverains seront invités à revoir l'écoulement de leurs eaux qui ne doit évidemment pas s'effectuer sur le trottoir mais au niveau du fil d'eau du caniveau. Nous les aviserons individuellement. A cet égard, il me faut rappeler les règles, à savoir que chacun est tenu d'entretenir son trottoir.

 

Le SPANC, dont j'ai évoqué le projet à plusieurs reprises, a été voté lors de la dernière réunion communautaire de la CCVA. Le règlement est en cours d'élaboration. Le coût de la visite pour le diagnostic initial auquel nous sommes réglementairement soumis sera inférieur à 80 euros. De plus amples informations vous seront communiquées dans le courant de l'année.

 

Quant au projet d'assainissement collectif, nous devrions être inscrits dans le prochain programme de l'Agence de l'eau avec l'espoir d'un début de travaux en 2016. Tout cela reste encore très flou et lié aux possibilités budgétaires des collectivités qui financerons le projet.

 

Conformément à la décision prise par le Conseil Municipal du 15 janvier 2010, le Collectif "assainissement Barisis" prépare un texte qui, une fois soumis à chacun sera adressé aux instances et organismes concernés. Cette démarche vise à rappeler les engagements pris depuis 2004 pour notre village alors que la pollution est au coeur des préoccupations nationales et internationales.

Ces préoccupations sont aussi locales et notre devoir est de manifester notre inquiétude auprès de l'ensemble des décideurs.

 

Notre département est sévèrement touché par la crise économique. Si au niveau de la commune nous pouvons maintenir le taux de pression fiscale, il n'en va pas de même pour le Conseil Général. Force est de constater que les compensations sous forme de dotations budgétaires n'ont pas été accordées par le Ministère du budget malgré les charges supplémentaires à assumer.

 

Les détails de la situation ont été largement diffusés. Permettez-moi de manifester une fois de plus mon inquiétude pour l'avenir. En effet, bon nombre d'aides sont financées par le Conseil Général. Sans financement approprié, sa marge de manoeuvre se réduit et il  lui sera de plus en plus difficile d'insufler l'élan nécessaire pour dynamiser le département si durement touché.

 

J'en terminerai en rappelant que je suis à votre disposition. N'hésitez pas à me faire part de vos observations. Certains problèmes peuvent nous échapper et grâce à vous nous pourrons améliorer les choses dans la mesure de nos modestes moyens.

 

François BOBO