Le billet du Maire

La saison estivale est déjà bien loin et nous a laissés quelques souvenirs désagréables.

Avec les intempéries répétées, certains trottoirs ont à nouveau subi des dégradations.

Après l'évaluation des dégâts (rue des Dames, de Bernagousse, de l'Eglise et du Moutier), la DDT (Direction Départementale  Territoriale - ex-DDE) a évalué le montant des travaux à 58 000 € HT auxquels il faut ajouter la reprise des bordures et des rives de la rue du Moutier (37 000 €) soit un total d'environ 100 000 € HT.

 

 

Au titre des dégâts d'orages, nous avons demandé une subvention au Conseil Général. Celle-ci sera fonction des moyens budgétaires dont ce dernier dispose. En tout état de cause, l'enveloppe ne peut excéder 65% sur la base des 58 000 €.

 

Compte-tenu de l'urgence, nous avons demandé une dérogation pour exécuter les travaux sans attendre la décision de l'assemblée départementale. Il va sans dire que la commune doit s'attendre à devoir en supporter la charge  à plus de 80%. Nous devrons, par conséquent, recourir à l'emprunt.

 

Nous menons une réflexion afin de trouver les solutions les plus durables en fonction de chaque rue. Il est fort probable que nous soyions obligés de scinder ces travaux en plusieurs phases.

 

Quant à l'église, la réparation des piliers du clocher s'élève à 3 700 € TTC.

 

A ce jour, le budget de la commune  est capable de faire face à ces dépenses sans remettre en cause nos projets. A savoir, la clôture de la maternelle et l'étude paysagée, cette dernière étant subventionnée à 70%. La réfection des allées du cimetière est terminée, reste le jardin du souvenir.

 

Quant au trottoir de la rue du Marais, nous demandons une subvention au titre de l'exercice 2011.

 

Actuellement, il m'est impossible de vous préciser sous quels délais certains de ces travaux seront réalisés. Les dossiers sont en cours et nous devons encore patienter pour en connaître le coût réel et élaborer un planning qui doit être soumis au Conseil Municipal.

 

Les travaux d'entretien ne manquent pas, outre le quotidien, il faut  faire face à l'imprévu. Nos employés communaux font le maximum.

 

 Je tiens à remercier Jean FLAMANT pour son dévouement de tous les instants. Je n'oublie pas Maurice BOITELLE, Avelino GOMES et Christophe GOSSEAU. Quant à Anne PERDU, Françoise ARMANI, Suzanne GERNON, leur appui m'est très précieux. Un grand merci à Fabrice DAGUE, Hervé et Arnaud MUSIAL pour leur aide.

 

Grâce à leur dévouement pour le village, nous faisons des économies substancielles.

 

Les problèmes d'assainissement sont plus que jamais d'actualité. Le SPANC se met en place. Des réunions publiques vont être organisées avec les deux collaboratrices embauchées par la CCVA au 1er septembre. Un Conseil Municipal est d'ores et déjà prévu courant novembre pour faire le point.

 

Le programme de rentrée est copieux, les sujets ne manquent pas, je fais mon possible avec l'équipe municipale pour que les dossiers avancent au mieux.

 

Je ne manquerai pas de vous tenir informés de leur évolution.

 

François BOBO