Le billet du Maire

 

Dans le cadre des réformes menées par le Gouvernement, les collectivités locales connaissent depuis ce début d’année des turbulences…

Depuis quelques semaines,l'intégration des villages du canton non adhérents à une communauté de communes fait l'objet d'échanges très appuyés. Seul Camelin a manifesté le souhait de rejoindre le Val de l'Ailette. Les autres s'y opposent en avançant des arguments qui ne reflètent pas la stricte vérité. Cela est regrettable pour la clarté du débat.

Pour ma part, je respecte leur choix mais sachez que la pression fiscale n'est pas tellement  plus importante au Val de l'Ailette qu'ailleurs.

 

Notre communauté de communes est rurale et ne s'en sort pas si mal. Elle n'est certes pas exempte de critiques notamment par son manque d'information et de transparence que je lui ai reproché à diverses reprises.

En attendant la situation est bloquée par de fortes personnalités. Si ces communes se retrouvent obligées d'intégrer le Val de l'Ailette par décision du Préfet, nous nous préparons des moments difficiles dont je préfèrerai me passer dans une période où la situation sociale du territoire est si précaire.

 

A plusieurs reprises, j'ai manifesté les plus grandes réserves à propos de la réforme territoriale. En voilà les premiers effets. Et ce ne sont que les prémices.

 

De notre côté, vous avez pu suivre les actions qu’ont mené les parents d’élèves, les élus pour maintenir notre 4ème classe !  Cette lutte menée conjointement avec d’autres communes a porté ses fruits puisqu’elle n'est pas supprimée pour la rentrée de septembre. Cependant, il a fallu en contrepartie accepter d'étudier un possible regroupement avec les écoles des communes alentour.

 

Le Conseil Municipal a souhaité la mise en place une Commission de réflexion chargée de proposer des solutions visant à conserver notre école. Cette dernière a déjà commencé ses travaux.  Elle peut compter sur notre soutien le plus total.

 

Dernièrement, vous avez pu constaté un manque d'entretien des trottoirs et caniveaux des rues du village. Cette situation est en partie due à l'absence prolongée d'un des employés municipaux. Malgré la volonté et le dévouement du 1er adjoint Jean FLAMANT qui ne relâche pas ses efforts pour maintenir un minimum d’entretien des structures communales. Nous cherchons la solution la plus appropriée sans grever nos possibilités budgétaires. Nos démarches pour obtenir du renfort devraient aboutir avant la fin de l'été. En attendant, il nous faut patienter…

 

Par ailleurs, la phase des travaux de réfection des trottoirs rue de Bernagousse, de l’Eglise, des Dames et du Moutier débutera fin septembre. Il fallait maintenir ce projet, il est de notre responsabilité de rénover et améliorer nos rues, sans pour autant mettre nos finances en péril ; subventions et emprunts nous le permettent, sans augmenter la pression fiscale sur vos impôts.

 

Cependant, c’est le temps des vacances et je vous souhaite d’en profiter pleinement ! !

 

 

François BOBO

juillet 2011

 

Les autres billets